Week-end de folie #1: La Blog Party

Publié le

        Giant Panda savait parfaitement ce qu’il faisait en programmant la troisième Blog Party ce vendredi 27 septembre 2007, soit la veille du festiblog BD 3.0 . De cette façon, elle fut le parfait coup d’envoi de deux jours puissamment bloguesques et largement bédéphiles. Du bonheur en barre pour votre serviteur.

 

        La perspective de recroiser certains visages de Romans en février était lumineuse, celle de croiser de nouveaux visages, de nouveaux blogueurs et nouvelles bloggeuses, aussi. Et celle de croiser d’autres dessinateurs, carrément flamboyante. Toutefois, il faut bien admettre que l’enthousiasme retombe un peu devant la grille fermée du Truskel vingt minutes avant l’heure H. Quelques personnes sont déjà devant l’entrée. Vingt minutes, c’est bien plus qu’il n’en faut pour commencer à douter. Les premiers vérifient que les autres sont bien là pour la même soirée, qu’eux. Les seconds  vérifient que c’est la bonne salle, les troisièmes accusent le Dieu Horaire. Les derniers n’auront plus qu’à entrer. Bref, le temps passe, et il floute, il brouille les droites perspectives citées plus haut. Le paysage commencerait presque à s’assombrir,  mais c’est alors que surgit, à contre jour dans un rectangle de lumière tamisée… Le maître de cérémonie, dont l’accorte chemise blanche laisse deviner un macabre panda tête de mort. En fait, le panda tête de mort tient lieu d’indicateur… Quand on le voit clairement, c’est que Gigantissime Plantigrade est achevé, mort, brisé par ses chorégraphies dignes du fils caché de Mia Frye et de feu le Mime Marceau. Quand je suis parti, le panda dépassait du col de sa chemise. 

 

        Je suis le premier à entrer. Le Truskel est un bel endroit, dont les murs sont recouverts d’affiches de concerts et d’afters. Les noms inscrits dessus laissent rêveur. Ils réveillent le mélomane enfoui en moi. Ce dernier sommeillait depuis qu’une pile de bandes dessinées lui est tombé sur le sommet du crâne. Mais là, même le Picto Patato d’Everland ne m’a pas distrait des murs. Pendant que je fais le tour de la salle encore vide pour quelques minutes, Giant Panda s’agite dans tous les sens : sons, lumières, plafonniers, programme de la soirée Il est déjà électrique. Sont présents l’équipe de la fraise.com, Suzanne, et Chris, qui sera le photographe de la soirée. Sympa. 19h00, ça y est, les portes s’ouvrent, et il faut espérer très fort croiser des têtes connues pour ne pas se sentir seul. Entre autres, Merci Mlle A, et M. L. Giant Panda distribue des pin's: il espère les écouler encore plus vite que l'an dernier. Le temps de commander à boire et de se trouver une place, juste à côté de l’entrée, sous l’un des écrans retransmettant (bien entendu) un match de rugby. Heureusement, les amateurs de rugby sont encore rares. Nous buvons, nous parlons. Double P nous rejoint, ainsi que Soph’. Série télé, nombril, famille, bande dessinée. Un œil sur l’entrée de temps en temps pour observer les arrivées. Le Plantigrade est froissé, il lui reste encore du stock de pin's. Ryoga est présent, je me promets de passer le voir le lendemain. Turalo aussi, qui se souvient de celui qui était venu le trouver dans le car pour Romans.  Merci à lui. Mlle A reconnait beaucoup de monde. On parle de blogs aussi. J’aurais bien emmené BBP avec moi, mais les dates sont trop justes, et un voyage en Nouvelle-Zélande est prévu... Elle me place en souriant que les articles se sont faits rares sur mon blog. J’ai beau argumenter, elle me trouve perfectionniste. C’est un défaut, ça ?

        La salle est toujours aussi pleine de foule, mais les piliers de bar amateurs de rugby télévisuel commencent à remplacer ceux qui sont partis diner. Je descends l’escalier à la recherche de place assises. Turalo est encore présent, il dessine. Non, je ne lui demande de dédicaces, par contre, je lui parle de lecture. Et je fais bien : il a dévalisé les librairies du quartiers cet après-midi. Ce n’est plus un sac à dos, c’est la caverne d’Ali Baba. Les derniers Invincible, Batman Année 100, Civil War, ce qu’il a aimé, ce qu’il n’a pas aimé. Je lui montre le prochain livre dont je parlerai ici. Il n’aime pas les auteurs, mais il aime le livre. Plusieurs personnes viennent lui serrer lui serrer la main, mais il continue de me parler des dessinateurs qui l’intéresse. J’avais oublié à quel point c’était top de parler avec quelqu’un du métier.

 

        00H : si je veux être frais et dispos demain pour le Festiblog BD, je dois rentrer. Merci, Messieurs Dames, j’ai passé une super soirée. Panda, tu es Grand. A, L., vous êtes géniaux. Turalo… On développera plus tard. Pardon à tous ceux que je n'ai pas cité.

 

        C’était vraiment une super soirée. Vivement la prochaine Blog Party.

        Next issue: Week-end de Folie #2: Le Festiblog 3.0, premier jour.

Liens: Mlle A, Turalo, Double P, Soph, Ryoga , Chris CB, et last but first (parce que sans lui, cette soirée n'aurait pas été aussi top tout court: Le Plantigrade.

Commenter cet article